Catégories
Travel with your Cat

À 69 ans, elle sauve son chien et s’en sort dans l’eau


Opter pour un téléphone portable étanche a sans doute été la meilleure décision de sa vie. Une Suissesse de 69 ans a échappé de près à la mort, mercredi, à Luterbach. Interrogée par «Blick», elle explique que sa balade le long de la rivière Emme, en compagnie de son chien, a viré au drame. «Je m’amusais à lui lancer un bâton. À un moment, il a pris trop d’élan et est tombé dans l’eau. Il n’arrivait plus à sortir et nageait à contre-courant.»

Rapidement au bout de ses forces, son toutou a dérivé de plus en plus loin et a commencé à avoir de la peine à maintenir sa tête hors de l’eau. «Je ne pouvais pas le laisser mourir! Je suis descendue au bord de l’eau et je me suis agrippée à une racine pour le tirer de la rivière.» Or, une fois son chien sauvé, la racine a lâché. «Je ne pouvais plus sortir. Je me suis retenue à un arbre. Mon chien aboyait de toutes ses forces», explique-t-elle au quotidien alémanique.

«Je ne sentais plus rien en dessous de mon ventre»

Malgré la situation alarmante, la sexagénaire est parvenue à garder son sang froid. Elle s’est rappelée avoir emmené son nouveau téléphone portable résistant à l’eau. Elle l’a sorti de sa poche et a alerté les forces de l’ordre. Rapidement sur place, les agents ont eu du mal à la retrouver parce que celle-ci n’est pas parvenue à leur indiquer le lieu exact où elle se trouvait. «Je ne sentais plus rien en dessous de mon ventre. Et mon chien avait entre-temps disparu.»

Après environ 30 minutes passées dans l’eau, un agent de police l’a finalement retrouvée grâce à son chien qui l’a mené jusque vers elle. L’Alémanique a été transportée à l’hôpital en état d’hypothermie. «Ma température corporelle avait chuté à 26 degrés.» Par chance, son état s’est rapidement stabilisé. Elle et son chien se portent bien.

Le policer qui lui est venu en aide est soulagé que tout se soit bien déroulé: «C’est génial de pouvoir sauver la vie de quelqu’un. Elle a eu beaucoup de chance car l’eau n’avait que cinq degrés.»

(L’essentiel/ofu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).